Accueil du site > International > Génériques > sida : menace sur les génériques

sida : menace sur les génériques

publié en ligne : 21 février 2005

Samedi 26 février les associations indiennes organisent une journée mondiale contre l’ordonnance sur les brevets que le gouvernement indien s’apprête à faire adopter. En solidarité avec les activistes indiens, Act Up-Paris, Aides, Solidarité Sida et Sidaction organisent le même jour un rassemblement devant le consulat d’Inde à Paris. Nous avons besoin de participation à cette manifestation.

Chaque jour dans le monde, 8 500 malades du sida meurent parce qu’ils n’ont pas accès aux traitements. Ils sont à peine 10% à en bénéficier dans les pays pauvres... Et la situation va s’aggraver si nous ne réagissons pas à la menace qui pèse aujourd’hui sur la production et l’exportation de ces médicaments à bas prix.

L’Inde est le principal producteur de médicaments génériques, les seuls qui soient accessibles aux millions de malades des pays en développement. À partir du 26 février, le Parlement indien va examiner une texte de loi qui vise à bloquer la production et la commercialisation de ces copies (à bas prix) des médicaments de marques (aux prix prohibitifs).

Le Combivir par exemple, médicament anti-VIH le plus utilisé au monde, pourrait se trouver breveté et sa version générique, fabriquée en Inde, disparaître. Alors même que 50% des séropositifs indiens et 30% des séropositifs africains sous traitement à l’heure actuelle l’utilisent...

L’industrie générique indienne est une épine dans le pied des compagnies pharmaceutiques de marques et de leurs alliés, au premier rang desquels figurent les Etats-Unis. Le 26 février prochain, ces compagnies de marque pourraient tirer cette épine de leur pied.

En effet, le gouvernement indien s’apprête à céder à la pression de ces puissants lobbies, pour sauvegarder les profits des multinationales de la pharmacie. Or la vie de dizaines de millions de malades en Afrique, en Amérique du Sud, en Asie dépend de l’industrie indienne. Ne laissons pas le Parlement indien entériner cette décision, dont les répercussions se feront sentir mondialement, et principalement pour les malades les plus pauvres.

Il est encore temps de réagir. La mobilisation de tous, à travers le monde, peut influencer le vote des parlementaires indiens.

En solidarité avec les malades en attente de médicaments et en réponse à l’appel lancé par l’ensemble des associations indiennes, nous vous invitons à nous rejoindre samedi 26 février 2005 de 12 à 13 heures pour un rassemblement devant le Consulat de l’Inde à Paris. Au même moment, des manifestations se dérouleront à New Dehli, à Washington, à Marrakech, ou encore à Ouagadougou, pour sauver l’accès aux médicaments génériques.

Nous comptons sur vous !

L’Inde est le principal producteur de médicaments génériques, les seuls qui soient accessibles aux millions de malades des pays en développement. Si cette loi passe, c’est une catastrophe sanitaire. Avec vous, nous pouvons faire infléchir le vote des parlementaires indiens.

Rendez-vous devant le Consulat de l’Inde, samedi 26 février 2005 de 12h à 13h

Consulat de l’Inde : 20, rue Albéric Magnard, Paris, 16e, Métro La Muette. Itinéraire : à la sortie du métro, prendre la chaussée de la Muette, puis prendre à la 3ème rue à droite, rue d’Andigne, le consulat se trouve au bout de la rue à l’angle des rues d’Andigne et Magnard.

Ce rassemblement est organisé Act-Up Paris, Aides, Solidarité Sida et Sidaction.

International

Participez aux activités de la Commission <P ALIGN=CENTER>International</p>

  • La commission International se réunit tous les lundis à 19H00. Rejoignez-nous !

    [la suite]

[ réalisé avec SPIP | À propos de ce site | fil RSS ]