Accueil du site > L’association > Des malades du sida, placés en garde (...)

Des malades du sida, placés en garde à vue, s’apprêtent à passer la nuit au commissariat

publié en ligne : 1er décembre 2004

Aujourd’hui, Act Up-Paris a zappé l’Elysée et interpellé Jacques Chirac. Une dizaine de militants d’Act Up ont couvert de faux sang la façade du bâtiment et scandé des slogans pour dénoncer le mélange d’inaction et d’hypocrisie du Président de la République.

Suite à cette action, les militants ont été placés en garde-à-vue. Douze heures plus tard, ils sont toujours au commissariat et risquent maintenant d’être déférés devant le parquet pour une procédure de comparution immédiate.

Il serait plus qu’ironique que des militants de la lutte contre le sida passent le 1er décembre, journée mondiale de lutte contre le sida, dans un commissariat et qu’ils soient jugés pour avoir rappelé à Jacques Chirac l’urgence de leur situation.

Ce soir, Act Up-Paris appelle à un rassemblement devant le commissariat du 8eme arrondissement à Paris pour manifester sa solidarité avec les militants placés en garde à vue et rappeler au gouvernement qu’il ne fera pas taire les malades du sida de cette façon.

Un reportage vidéo du zap est disponible



L'association

[ réalisé avec SPIP | À propos de ce site | fil RSS ]