Accueil du site > Trans > La Suède, état transophobe

La Suède, état transophobe

publié en ligne : 10 juin 2004

Aujourd’hui une quinzaine de militants d’Act-Up Paris et du Groupe Activiste Trans (GAT) ont zappé l’ambassade de Suède.

Kiann un transsexuel iranien, (fille->garçon) de 46 ans a été condamné à 50 coups de fouet par les autorités iraniennes pour « homosexualité » et parce qu’il vivait avec une femme. Exposé aux menaces perpétuelles de sa famille (son frère a déjà tenté de le tuer) et aux persécutions dans son pays, il a décidé de se réfugier en Suède. Mais la Commission suédoise des migrations a rejeté sa demande d’asile et la commission des étrangers a ensuite entériné la décision de la commission.

Suite à ce refus, Kiann était contraint de retourner dans son pays et s’exposait à une mort certaine. Il s’est suicidé le 25 mai 2004.

Parce que nous trans, discriminéEs, persécutéEs et expulséEs sommes des trans assasinéEs, Act-Up Paris et le GAT dénoncent aujourd’hui la transphobie manifeste de la Suède.

Ce pays se fait complice de notre état de clandestinité et préfère nous voir mourir. Il est également responsable de tous les harcèlements, les crimes, les meurtres, les châtiments qui nous sont infligéEs. En nous contraignant à retourner dans nos pays d’origine, la Suède nous laisse le choix entre l’assassinat par l’état ou le suicide.

Combien de précaires sociaux, de clandestinEs, de torturéEs, de suicidéE, de mortEs, devrons-nous compter avant que les autorités de ces pays, dits avancés et de pseudo-lieux d’asile, comprennent que l’homophobie et la transphobie tuent ?

C’est pourquoi Act-Up Paris et le GAT crient à la honte et condamnent aujourd’hui l’attitude d’indifférence de la Suède face à cet événement tragique.

[ réalisé avec SPIP | À propos de ce site | fil RSS ]