Zoom

Et toujours

publié en ligne : 29 janvier 2004 dans Protocoles 31

2003 aura été une année riche entre l’ANRS et les associations de lutte contre le sida. En regardant l’état d’avancement des protocoles financés par l’Agence on peut se demander si cette relation se justifie toujours.

entre inclusions et résultats

Au cours de l’année écoulée, la politique de santé du gouvernement, accompagnée d’un vent de restrictions draconiennes, nous a fait craindre que la mission de l’ANRS ne soit mise en péril. Suite à la mobilisation des malades et des chercheurSEs, celle-ci s’est vue confirmée et même élargie au domaine des hépatites C et B. En 2003, un certain nombre d’essais, dont l’ANRS est la promotrice, ont débuté. Ce sont successivement :
- Lipiot ANRS 113 (Protocoles n°26), les inclusions sont terminées.
- Pneumovac ANRS 114 (Protocoles n°26), les inclusions sont presque terminées
- CastelmaB ANRS 117 (Protocoles n°27), les inclusions sont en cours.
- Iliade ANRS 118 / NIH (Protocoles n° 28), les inclusions vont débuter, en fin d’année 2003, en France et aux USA.
- Siclcaat ANRS 122 (Protocoles n°10). L’ANRS en est devenu la promotrice pour les centres français depuis juin 2003, Chiron ayant décidé de se retirer de l’étude, le NIH reste le promoteur international. Les inclusions sont terminées, le suivi est de 6 ans.
- Lipiocis ANRS HC 06 (Protocoles n°28), n’a pas encore commencé.
- Secoiia ANRS HC 09, les inclusions sont en cours. Plusieurs amendements seraient prévus.
- Hépimur ANRS HC 011, devrait commencer au 1er trimestre 2004. Certains essais sont prolongés pour conserver l’accès de molécules en cours d’AMM. Des résultats sont attendus courant 2004, en particulier ceux de Vaccil-2 ANRS 093 et Primstop ANRS 100 (Protocoles n°14) et de Vista-1 ANRS 109 (Protocoles n°22).

entre inquiètudes et agacements

Un bilan réel des essais et des études épidémiologiques en attente en ce mois de décembre 2003 semble pourtant nécessaire. Quelques études physiopathologiques pour les personnes infectées par le VIH sont encore dans les tiroirs (Gynodyn EP 24, EP 26, Graf EP 27, EP 28, EP 30, EP 31). Lipostop ANRS EP 29 va commencer les inclusions début 2004. Elles concernent pourtant des domaines cruciaux pour la connaissance de l’infection et de ses effets secondaires chez les adultes et les enfants. Les essais des hépatologues nous inquiètent aussi : Lipiocis devrait commencer ainsi que Hépimur comme nous l’avons vu. Ensuite, c’est l’attente (Fibrostop, HC 13 sur les lymphomes, Cinévir HC 14, NRFI HC 15, Gammatri HC 16, Prazor HC 17). Deux études physiopathlogiques sont en attente également (Fibroco ANRS HC EP 16 et 17).

vigilance

Que penser devant ce constat ? S’agit-il d’un manque de motivations des investigateursRICE, de l’attente de nouvelles molécules tardant à venir et rendant les essais moins attractifs, d’un manque d’argent pour financer la logistique… ? Une rencontre avec Michel Kazatchkine (le 17 décembre 2003) a permis aux associations de lui faire part de ces inquiétudes.

Le financement des projets et des appels d’offres concernant les hépatites sera assuré. Par contre, il faudra que les hépatologues se sentent d’avantage concernéEs par la conception et la mise en place d’essais thérapeutiques indépendants des firmes pharmaceutiques en se tournant vers la recherche publique et le savoir faire existant dans le domaine de l’infection à VIH. Il faudra aussi que les patientEs à l’aide d’une meilleure information acquièrent une nouvelle perception de leur maladie (hépatites B ou C) ainsi que de l’impact possible d’essais thérapeutiques innovants sur l’évolution au long cours de celle-ci.

Traitements Recherche

Participez aux activités de la Commission <P ALIGN=CENTER>Traitements Recherche</p>

[ réalisé avec SPIP | À propos de ce site | fil RSS ]