étude clinique

bup / ip [chu grenoble]

publié en ligne : 22 mars 2003 dans Protocoles 27

Etude multicentrique ouverte, prospective et exploratoire, visant à comparer le rapport des concentrations plasmatiques libres de norbuprénorphine et de buprénorphine chez des personnes infectées par le VIH qu’elles soient traitées par inhibiteurs de protéase ou non

à qui s’adresse cet essai ?

A 30 personnes bénéficiant d’un traitement substitutif aux opiacés par buprénorphine (Subutex®) traitées par inhibiteur de protéase (saquinavir, ritonavir, indinavir, nelfinavir, amprénavir, lopinavir).

commentaire

A forte dose, la buprénorphine est indiquée dans le traitement de substitution aux opiacés. Deux voies métaboliques de la buprénorphine ont été identifiées, conduisant à la formation de norbuprénorphine.

L’évaluation d’un traitement par inhibiteur de protéase sur la biotransformation de la buprénorphine n’a, jusqu’à présent, fait l’objet d’aucune étude. Une adaptation de la posologie de buprénorphine serait nécessaire afin de garantir la qualité du traitement de substitution. La buprénorphine est une molécule toxique, un ajustement de son dosage permettra d’améliorer la qualité et la sécurité du traitement de substitution.

De plus, pour les personnes traitées par inhibiteur de protéase, la détermination des concentrations plasmatiques des inhibiteurs de protéase permettra de vérifier que les taux résiduels se situent dans les zones de concentration efficaces, afin de prévenir la survenue de mutations de résistances et de limiter les effets indésirables nombreux des antiprotéases.

Les recueils de données étant inclus dans les examens de suivi, ils n’entraînent pas de contraintes supplémentaires aux prélèvements (urinaires et sanguins) habituels. Les investigateurs s’engagent à retransmettre les résultats des dosages plasmatiques en direct aux cliniciens afin d’adapter la posologie si nécessaire. Il peut donc y avoir un bénéfice direct pour la personne.

quel est l’objectif de l’essai ?

L’objectif principal est de tester l’hypothèse selon laquelle le rapport de concentration plasmatique de norbuprénorphine libre / concentration plasmatique de buprénorphine libre est diminué chez la personne atteinte par le VIH et traitée par inhibiteur de protéase, par rapport à un groupe témoin non traité par inhibiteur de protéase.

Les objectifs secondaires visent à comparer le rapport de buprénorphine libre par rapport à la buprénorphine conjuguée dans le plasma de patients traités par inhibiteur de protéase. Egalement à comparer le rapport norbuprénorphine/buprénorphine conjuguée au niveau urinaire. Enfin, l’étude cherche la relation entre concentrations plasmatiques de ritonavir et le rapport norbuprénorphine / buprénorphine libre et totale au niveau plasmatique, chez les patients traités par faible dose de ritonavir.

quels sont les traitements proposés ?

Les patients seront répartis en 2 groupes :
- Groupe I : personnes substituées par la buprénorphine, ne prenant pas d’inhibiteur de protéase, recevant du Subutex®, posologie : 4/16mg/jour, depuis au moins 30 jours.
- Groupe II : personnes infectées par le VIH1, substituées par la buprénorphine et bénéficiant d’un traitement par inhibiteur de protéase.

comment se déroule l’essai ?

L’étude sera réalisée en ambulatoire. Les volontaires sont vus en consultation dans le service de médecine interne et toxicologie du CHU de Grenoble ou au centre APRETO d’Annemasse.

La voie d’administration de la buprénorphine est la voie sublinguale ; cependant les patients détournants le Subutex® par intraveineuse ne sont pas exclus de l’essai. Des prélèvements sanguins seront réalisés 3 heures après la prise de Subutex®, pour les dosages de buprénorphine et de norbuprénorphine, lors d’un bilan biologique de suivi. Parallèlement aux prélèvements sanguins, des échantillons urinaires seront recueillis.

qui contacter ?

- investigateur principal : Prof. Luc Barret, Centre hospitalier 38000 Grenoble, tel : 04 76 76 75 75 ;
- La ligne d’information d’Act Up-Paris sur les essais cliniques : le mercredi, le jeudi et le vendredi de 14h00 à 18h00, 01 49 29 44 82

grille de lecture

conditions d’entrées
naïfs oui et non
pré-traités non et oui
charge virale indifférent
nombre de CD4 indifférent
infections opportunistes non
bénéfices directs oui

Traitements Recherche

Participez aux activités de la Commission <P ALIGN=CENTER>Traitements Recherche</p>

[ réalisé avec SPIP | À propos de ce site | fil RSS ]