Sida, un glossaire

Accueil du site > interféron

 

interféron

Glycoprotéine qui joue un rôle important dans les mécanismes de défense non spécifiques de l’organisme. Il existe plusieurs variétés d’interféron (alpha, bêta, gamma), ils font partie des cytokines. L’activité antivirale de l’interféron-alpha a été montrée par plusieurs études. Il est utilisé sous forme recombinante dans le traitement de la maladie de kaposi, du CMV, de certaines hépatites et de certains cancers. L’interféron recombinant est commercialisé actuellement sous trois formes : interféron-alpha CON 1 (ou Infergen®), interféron-alpha2a (ou Roféron®-A) et interféron-alpha2b (ou Viraféron®). Pour rester plus longtemps actif dans le sang, il peut alors être pégylé.

 

Les articles liés au sujet

5 juillet 2013

Signez la pétition !

Avis de recherche : le leadership de la Directrice de l’OMS

Hépatite C : Act Up-Paris appelle à signer la pétition. [la suite]

 
1er octobre 2011

Protocoles 67-68 - cannabis thérapeutique

cannabis médical & VIH

retour sur la Répi du 15/12/10 : "je ne me drogue pas, je me soigne"

Quels usages, quels effets du cannabis chez les personnes vivant avec le VIH et/ou du VHC ? Retour sur la Réunion Publique d’Information (RéPI) du 15 décembre dernier sur le cannabis thérapeutique où nous avions invité Fred Navarro (commission Drogues & Usages d’Act Up-Paris), Anne Pelet (médecin, Unité des dépendances du CHU de Genève) et Bertrand Lebeau, président de la Coordination pour l’Étude du Cannabis Thérapeutique (CECT). [la suite]

 
5 avril 2004

Dossier San Francisco en conférence

Co-infection entre silence et mépris

Cette année, la conférence de la CROI était particulièrement attendue pour la publication des résultats de nombreuses études internationales sur les co-infections VIH-hépatites et notamment trois études sur les résultats thérapeutiques de la bithérapie Peg-interféron + ribavirine chez des co-infectéEs VIH-VHC. [la suite]

 
3 juillet 2003

essais d’antirétroviraux contre la coinfection

a peg [armhv]

Etude pilote ouverte de l’efficacité et la tolérance de l’adefovir associé à l’interféron alfa-2a pégylé pour le traitement de l’infection chronique par le VHB résistant à la lamivudine chez les patients infectés par le VIH. [la suite]

 
novembre 2002

Hépatite C

Effets secondaires, mais pour qui ?

Vers une reconnaissance des effets secondaires des traitements anti VHC. [la suite]

 
14 octobre 2002

Schering-Plough ment aux malades

Aujourd’hui, lundi 14 octobre 2002, une vingtaine de militants d’Act Up-Paris ont investi les locaux de Schering-Plough à Levallois-Perret pour dénoncer le mépris du laboratoire vis-à-vis des patients co-infectés au VIH / sida et à l’hépatite C. [la suite]

 
23 septembre 2002

Schering-Plough nous fatigue, vraiment

Aujourd’hui en France, 40 % des personnes séropositives au VIH sont atteintes d’une hépatite virale (B, C, ou D) et toutes peuvent à un moment de leur infection nécessiter une prescription d’interféron pégylé. Parmi ces personnes coinfectées, environ 30.000 sont infectées par le VIH et le VHC, et sont susceptibles d’être traitées par une bithérapie spécifique d’interferon pégylé et de ribavirine. Des effets secondaires plus importants, des résultats moins favorables Les notices d’information du laboratoire (...) [la suite]

 
9 février 2002

nausées

Deux ans avant son autorisation de mise sur le marché (AMM), le laboratoire Schering Plough vantait déjà sur toute la planète l’arrivée de son traitement miracle contre l’hépatite C : le PEG interféron. [la suite]

 
 
 

[ réalisé avec SPIP | À propos de ce site | fil RSS ]